aventures

genre :

nombre d'épisodes : 13 (1 saison)

durée de l'épisode : 26 mn

date et lieu de naissance de la série :

En 1969 sur la première chaîne de l'ORTF

l'histoire : les facéties de deux jeunes garçons, les meileurs amis du monde, pour qui toutes les occasions sont bonnes pour faire l'école buissonnière et partir à la pêche ou à l'aventure à la recherche de trésors.

LES PERSONNAGES

TOM SAWYER (Roland Demongeot)

Elevé avec son frère Sid par sa tante, depuis la mort de ses parents; Tom est un garçon espiègle mais attachant. Mauvais élève, il trouve un quelconque intérêt à l'école lorsqu'il fait la connaissance de Becky Thatcher, une nouvelle élève. Mais c'est avant tout avec son ami Huck qu'il préfère s'amuser.

HUCKLEBERRRY FINN (Marc Di Napoli)

Huck pour les intimes, cet orphelin de mère a fui un père violent et alcolique pour vivre seul. Il ne va bien évidemment pas à l'école et vit de menus larcins et de la générosité de Tom pour se nourrir. il va souvent à la pêche avec lui et est prêt à le suivre pour faire les 400 coups.

BECKY THATCHER (Lucie Ocrain)

Fille de juge, Rebecca est une nouvelle élève qui ne laisse pas Tom indifférent. Elle ne participe pas à proprement parler à ses aventures, mais a une place à part dans l'existence du jeune garçon.

TANTE POLLY (Lina Carstens)

La tante de Tom et de Sid et la mère de Mary. Elle élève ses neveux comme ses fils, mais est agacée par les piteries de Tom. Même si Mary tente de le couvrir et Tom de s'en sortir par un mensonge, Sid n'hésite pas à cafter.

JOE L'INDIEN (Jacques Bilodeau)

Le méchant de l'histoire. Coupable d'un meurtre, dont seul Tom et Huck sont les témoins, il jure de se venger, mais connaîtra un funeste destin.

GROS PLAN


envoyé par Spectrevideo. -

Cette production française est une énième adaptation des romans de Mark Twain, et aussi l'une des meilleures. Dommage que Roland Demongeot et Marc Di Napoli soient un peu trop vieux d'un ou deux ans. Mais ce n'est déjà pas si mal.

On a revu Marc Di Napoli l'année d'après dans Que la bête meure de Claude Chabrol.

A noter une petite erreur sur le titre de la série où Huckleberry est ortographié Huchleberry.

la réalisation : vivante, grâce en partie à l'énergie des jeunes comédiens.

les décors : réussis. L'ouest américain est merveilleusement reconstitué en France.

le générique : la musique (signée Vladimir Cosma) est entraînante et le graphisme réussi. Un résumé des épisodes précédents nous remet dans l'ambiance.