LES ROIS DE LA TELOCHE

27 mars 2010

PAPA POULE

autre titre : Les aventures de Papa Poule

genre : comédie

nombre d'épisodes : 13 (deux saisons)

durée de l'épisode : 55 mn

date et lieu de naissance de la série :

le 17 octobre 1980 sur Antenne 2

l'histoire : un papa élève seul ses quatre enfants, issus de deux mariages successifs.

LES PERSONNAGES

BERNARD CHALETTE (Sady Rebbot)

Le père, la quarantaine. Il est dessinateur dans la publicité. Même s'il travaille principalement chez lui, il doit jongler entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle puisqu'il élève ses quatrre enfants. Si le père est un papa-poule, il n'hésite pas à punir sa progéniture si celle-ci le mérite, mais de façon tendre et amusante.
La famille habite dans une grande maison et se déplace dans un minibus bariolé.

Sady Rebbot a succombé à un cancer en 1994.

JULIENNE (Corinne Hugnin)

La fille aînée. Grande adolescente qui prépare le bac, c'est une bonne élève responsable. Son père se mettra en quatre pour qu'elle puisse organiser une boum.

PAUL (Geoffroy Ville)

Le fils, une dizaine d'années. Seul garçon de la fratrie, il se fera arrêter en train de voler des cassettes dans un grand magasin et se fera opérer de l'appendicite. 

CLAIRE (Raphaëlle Schacher)

Première fille du second mariage de Bernard. Elle aussi causera du souci à son papa : la directrice de son école les convoquera parce que Claire a fait l'école buissonnière pour aller au cinéma... en fraudant.

EVA (Suzanne Legrand)

La petite dernière, sauf quand il s'agit de faire les 400 coups avec on frère ou Claire.

GROS PLAN


envoyé par odilederey.

Adaptée de son roman Daniel Goldenberg a adapté cette série populaire, qui a fait les beaux-soirs d'Antenne 2 plusieurs vendredis de suite.
Elle aborde des sujets divers que toute famille pourrait connaître et les règle avec diplomatie et, parfois, sur le ton de la comédie. La série propose un beau portait d'une famille recomposée (déjà !) et monoparentale au début des années 1980.

la réalisation : très représentative de l'époque.

les décors : variés, avec de nombreux extérieurs, sur la côte normande et même sur la tour Eiffel.

le générique : Il en existe deux versions, dont une interprétée par Sady Rebbot et Raphaëlle  Schacher.

Posté par David James à 01:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


MAGUY

sitcom

genre :

nombre d'épisodes : 333 (9 saisons)

durée de l'épisode : 25 mn

date et lieu de naissance de la série :

le 8 septembre 1985 sur Antenne 2

l'histoire : les aventures d'une famille française moyenne, menée à la baguette par la mère de famille : Maguy.

LES PERSONNAGES

MAGUY BOISSIER (Rosy Varte)

Femme de caractère d'une cinquantaine d'années, Maguy est mariée en troisième noce avec Georges Boissier, et vit avec sa fille et son petit-fils. Elle veille sur tout ce petit monde avec bienveillance, au grè de ses humeurs. (Les paroles du générique sont assez claires en ce sens)

GEORGES BOISSIER (Jean-Marc Thibault)

Le mari de Maguy, directeur de l'entreprise Boissier Maxi-Discount. C'est une bonne poire qui aime se faire dorloter par son épouse.

Jean-Marc Thibault fut longtemps le partenaire de Roger Pierre au music-hall. Il est aujourd'hui marié à l'actrice Sophie Agacinski, co-créatrice de "Maguy".

CAROLINE (Sophie Artur)

Issu du premier mariage de sa mère. Mère célibataire, elle élève son fils avec les avantages et les inconvénients qu'une telle situation impose.

Par la suite, Sophie Artur fut, pendant plusieurs années, un des "hommes" de "Julie Lescaut".

ROSE LE PLOUHANNEC (Marthe Villalonga)

La femme de ménage de Maguy, d'origine bretonne mais à l'accent pied-noir. Elle appelle sa patronne Ma'me Maguy et n'a pas la langue dans sa poche.

JEROME (Tony Leteurtois)

Le fils de Caroline. Si on parle de lui dès le début, on tarde à le voir et encore, de manière épisodique. Adolescent équilibré, il participe activement à la vie familiale du pavillon et aura même les honneurs du générique dans les dernières saisons.

GROS PLAN

Première sitcom française, Maguy est une adaptation de la sitcom américaine Maude. Judicieusement diffusée entre Stade 2 et le journal de 20 heures, Maguy réunissait de nombreux téléspectateurs chaque dimanche.

Sous des histoires très légères, cette série est une assez bonne "francoscopie" des années 1980. Elle restitue bien le français moyen, voire de catégorie socio-professionnelle supérieure.

Jacques Chazot, Michel Galabru, Roger Zabel, Garcimore, Alain Gillot-Pétré, Francis Perrin, Pascal Sevran sont quelques-unes des personnalités à avoir participé à un épisode de Maguy.

Comme toutes les séries à succès, Maguy existe en DVD.

la réalisation : statique, comme toute sitcom qui se respecte, les rires en boîte en sus. 

les décors : l'intérieur d'une maison cossue du Vézinet (avec un "z" pour la différencier de la vraie ville du Vésinet). Une seule et unique fois la famille Boissier se rendra aux sports d'hiver.

le générique : culte et entrainant. Musique de Alain Wisniak et paroles de Jean-Guy Gingembre et Stéphane Barbier.


envoyé par gotti57. -

Posté par David James à 01:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DOCTEUR SYLVESTRE

genre : comédie dramatique

durée de l'épisode : 90 mn

nombre d'épisodes : 25 (7 saisons)

date et lieu de naissance de la série :

30 septembre 1995 sur France 3

l'histoire : Au gré de ses remplacements, un médecin guérit petits et gros bobos, et plus, si affinités.

LES PERSONNAGES

DOCTEUR PIERRE SYLVESTRE (Jérôme Anger)

Brillant chef de clinique, il décide de tout abandonner pour se consacrer au métier de médecin de province. Confident, assistant social, il est aussi toubib. C'est rassurant.

MADEMOISELLE RAYNAL (Maria Pacôme)

L'assistante fidèle et dévouée, elle répond au téléphone, note les adresses, fait et refait les pansements comme personne. Retrouvant un ancien amour de jeunesse, elle accepte de le suivre en Irlande et fait ses adieux au docteur Sylvestre.

HELENE DANTON (Marthe Villalonga)

Elle remplace mademoiselle Raynal avec brio, l'accent pied-noir en sus et une facheuse tendance à mettre son grain de sel partout. C'est, de plus une cuisinière hors-pair.

GROS PLAN

Série très populaire, le Docteur Sylvestre pourra se vanter d'avoir soigné de nombreuses guest-stars : Jean-François Stévenin, Thérèse Liotard, Jules Sitruk, Sophie De La Rochefoucauld, Sophie Mounicot, Clotilde Baudon...

la réaliation : pas trop mal, avec de l'humour malgré la gravité des blessures et de certaines maladies.

les décors : chaque épisode se passe dans une région et dans un cabinet médical différents.

le générique : classique, après un pré-générique qui plante le décor.

Posté par David James à 01:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

UNE FEMME D'HONNEUR

genre : policier

durée de l'épisode : 90 mn

nombre d'épisodes : 37 (13 saisons)

date et lieu de naissance de la série :

21 novembre 1996 sur TF1

l'histoire : les enquêtes d'une brigade de gendarmerie d'Auxerre, dans laquelle vient d'arriver une femme adjudant-chef. Elle doit s'intégrer à un milieu résolument masculin, tout en élevant seule son petit garçon de dix ans.

             LES PERSONNAGES

(limité aux personnages récurrents)

ISABELLE FLORENT (Corinne Touzet)

Adjudant-chef, elle est à la tête de la Brigade de Gendarmerie d'Auxerre. Jeune, jolie, regard canon et chevelure flamboyante, intelligente et sportive, Isabelle est, il faut bien le dire, un gendarme idéal. Comme le lui dit Roussillon dans le 1er épisode : "Si tous les gendarmes avaient votre look, on aurait peut-être moins de problèmes d'image !".
Sa sensibilité à fleur de peau, sa générosité naturelle, sa haine de l'injustice, son caractère entier, sont à la fois sa force et sa faiblesse.
Il a fallu à Isabelle sacrifier pas mal de choses pour s'engager dans la carrière militaire. Preuve en est qu'aujourd'hui elle vit seule avec son fils, et que les hommes, même s'ils la désirent, la craignent aussi.
Indépendante et libre, Isabelle l'est pourtant, malgré les contraintes et les devoirs de sa fonction. C'est une femme épanouie, qui aime la vie, les gens, qui se sent proche d'eux, qui s'investit à fond pour satisfaire son besoin vital de justice. Ce métier, elle l'a choisi. En toute connaissance de cause… Même si son père, Bernard Florent
, ancien colonel de gendarmerie aurait bien voulu qu'elle fasse autre chose dans la vie, et qu'il persiste à croire que ce n'est pas un métier " de femmes ". A ce propos, une réplique sympathique qu'il a faite au capitaine Rocher, dans un épisode : " J'ai eu la chance de quitter la gendarmerie avant que les femmes n'y entrent! ".
Dotée d'un sens de l'humour a toute épreuve, Isabelle use de son charme et de ses atouts avec parcimonie. Gare à celui qui se permettra la moindre réflexion sur sa qualité de "femme dans un métier d'homme". La réplique sera immédiate, cinglante, verbale, voire physique.
Isabelle est un beau brin de fille,
(rompue aux sports de combat, au tir et à la natation, sa manière à elle de décompresser), qui n'a pas froid aux yeux, une espèce de bulldozer qui écrase tout sur son passage… Elle n'entreprend rien sans s'y jeter corps et âme, avec passion, exigence et enthousiasme.
On imagine sans mal que ce tempérament fougueux n'a pas que des avantages, surtout pour ceux qui travaillent avec elle ! Car elle ne supporte ni l'amateurisme ni le laxisme, et exige des autres autant que ce qu'elle s'impose à elle-même, c'est-à-dire le maximum… Et de façon générale, elle l'obtient.
Isabelle aime les livres et le cinéma, beaucoup.

NICOLAS FLORENT (Romaric Perche)

C'est le fils d'Isabelle. Agé d'une dizaine d'années au début de la série, il a vite appris à se débrouiller seul, au gré des mutations de sa mère, ce qui ne lui plaît pas toujours forcément. Il en a parfois marre de " changer de bahut tous les 4 matins " et de voir sa mère quitter l'appartement à toute heure du jour ou de la nuit pour aller courir après des agresseurs, pyromanes ou autres malfaiteurs. Il voue également un véritable culte à son grand-père, qui l'a initié à la passion de la pêche et veut devenir gendarme… Non, colonel ! Comme papy…
Déluré, bavard, et n'ayant pas froid aux yeux, on reconnaît chez lui les principaux traits de caractère de sa mère qu'il adore.
Nicolas est passionné de jeux vidéo sur Play Station et grandissant, il va s'initier au surf sur Internet.
Il a aussi sa première vraie petite amie : Karine.

Ce qui est sûr aussi, c'est qu'il adore sa mère et qu'il a avec elle un rapport très fort, affectivement, même si elle passe son temps à le remettre sur les rails (comme lorsqu'il va se mettre à fumer, par exemple !). Ils sont très complices, tous les deux. Et il a hérité de sa sensibilité de sa mère et de son côté "chevalier qui prend la défense des plus petits".
Parfois, il aimerait qu'elle lui laisse plus de liberté mais se trouve, au final, très heureux qu'elle soit toujours aux petits soins pour lui.
Pour ses 15 ans, il reçoit une guitare et se paie des cours avec une jolie prof... trop jolie pour être honnête.
Avec l'âge et la présence de Roussillon à proximité plutôt très proche, il va s'en faire un "autre père", pour combler l'absence du sien, toujours sur les mers.

BERNARD FLORENT (Philippe Leroy-Beaulieu)

Ancien officier de Gendarmerie, ayant terminé sa carrière au grade de colonel, Bernard a sur la vocation de sa fille unique une opinion mitigée. De la fierté sans doute, mais aussi une grande perplexité.
La confrontation du père et de sa fille est d'ailleurs toujours intéressante. Sans doute parce qu'il s'inquiète toujours beaucoup pour sa fille chérie et des risques qu'elle prend à longueur de journées.
C'est aussi un grand-père " gâteau " pour le jeune Nicolas. Une manière pour lui de se racheter et de consacrer à son unique petit-fils tout le temps qu'il n'a pas donné à sa fille, quand elle avait son âge. Notamment des parties de pêche.
Isabelle et Nicolas sont à ce jour la seule famille qu'il lui reste.

CHLOE AUDALI (Aurore Ponomarenko)

Chloé a 13 ans, elle est la fille de deux malfaiteurs notoires. Son père est incarcéré à perpétuité à la prison de Nantes pour homicide et sa mère vient de mourir en prison d'un cancer. C'est Isabelle qui avait arrêté sa mère trois ans plus tôt pour récidive de cambriolage.
Désireuse que sa fille ne sombre pas à son tour dans la spirale de la délinquance, sa mère laisse donc un testament qui fait d'Isabelle la tutrice de l'adolescente. En effet, qui mieux qu'une gendarme pourrait donner à Chloé une éducation et des repères sains ?
Chloé n'est guère de cet avis en apprenant la nouvelle et rend aussitôt Isabelle responsable de la mort de sa mère. Mais elle finit par l'accepter et pose ses valises à la caserne chez Isabelle, qui vit seule depuis le départ de Nicolas parti continuer ses études aux Etats-Unis.

Francis RIVIÈRE (Franck Capilery)

Adjudant, il est un peu l'élément modérateur du groupe.
Réfléchi, connaissant parfaitement ses dossiers, il est une encyclopédie et une mémoire vivantes de la brigade dans laquelle il fait en quelque sorte figure d'ancien.
Grâce à sa mémoire phénoménale des noms de personnes et de lieux, ainsi que des affaires passées, il est d'une aide précieuse dès qu'il s'agit d'opérer des rapprochements, des recoupements et des comparaisons avec des événements anciens. Marié à Christine, père de famille, i
l a un profond respect pour la hiérarchie, pour Isabelle, qu'il respecte plus que quiconque, même si parfois, ses problèmes avec Christine, le poussent à un comportement frisant l'insubordination. Mais Isabelle le connaît bien, son Rivière et elle s'en amuse, plus qu'autre chose.
Toujours le nez sur le clavier de son ordinateur, il est souvent le dernier à voir que sa femme a le blues, mais à chaque fois, même s'ils frisent la catastrophe, il sait toujours s'en rendre compte à temps et prendre les mesures qui s'imposent.
Son fils, Julien (que nous ne verrons jamais), deviendra un bon copain de Nicolas.
Francis est pour ses collègues un ami sur lequel ils savent pouvoir compter en toute circonstance.

Patrick PLATON (Xavier Clément)

Lui son truc, c'est la technique d'investigation. C'est un TIC (Technicien d'Investigation Criminelle).
Photographe amateur, spécialiste des transmissions et des écoutes sophistiquées, il est toujours en train de bidouiller des engins qui fonctionnent plus ou moins.
Ce professeur Tournesol en herbe, bougon et mal embouché (on ne le voit jamais sourire),rêve d'être muté en Alsace, sa région d'origine.
Il est passionné par les antiquités et sera d'un très grand secours, à plusieurs occasions, à Isabelle, lors de vols de mobiliers anciens.
Derrière son côté bougon, se cache quand même un homme sympathique.
La question que l'on peut se poser à son sujet est de savoir s'il est devenu TIC parce qu'il avait cette mentalité d'homme que rien n'émeut, ou bien s'il est devenu aussi insensible parce qu'il a vu trop d'horreurs.

Christine RIVIERE (Blanche Raynal)

Christine est le type même de la bonne voisine, gentille mais quelque peu, parfois, envahissante, sâoulante même tant elle est bavarde. Isabelle comprend très vite qui elle est et sait abréger des conversations inutiles qui pourraient durer jusqu'au bout de la nuit. En fait, Christine est une femme qui, mère au foyer, s'ennuie à mourir à la maison et tourne parfois en rond dans l'appartement de fonction de son mari.
Elle a pourtant du caractère mais elle ne le montre que lorsqu'elle est au bout du rouleau. La gentille Christine toujours gaie peut alors se transformer en

une femme qui se pose la dure question du but de son existence. Mais Isabelle est toujours là pour lui remonter le moral.
C'est une amie sûre pour Isabelle, une oreille attentive lorsqu'elle a des soucis avec Nicolas. Et Christine, avec son côté un peu "Je mets les pieds dans le plat" se révèle souvent d'une aide précieuse pour la brigade.
Elle décide aussi souvent, dès que le blues pointe le bout de son nez, de reprendre ses études mais ne le fait jamais.
En fait, elle a besoin d'être rassurée et son mari ne s'en rend toujours compte que quand son moral a dépassé le point zéro.

Pierre ROUSSILLON (Pierre-Marie ESCOURROU) 

C'est le macho de la BR (Brigade de Recherches).
Ancien des Commandos Marine, il est très physique, soigne son look et sa musculature. Également spécialiste de la balistique et des armes, il est candidat à fort potentiel pour le GIGN et un allié non moins précieux pour Isabelle sur le terrain. Il fait figure du gendarme pur et dur, que rien ne peut émouvoir et il est redouté des jeunes gendarmes fraîchement incorporés.
Mauvais caractère, bougon, misogyne (?), il ne rate pas une occasion de se heurter avec Isabelle. Une sorte de mise à l'épreuve constante, d'où le jeu n'est pas absent.
En fait, et Roussillon le prouvera à plusieurs reprises, il éprouve pour Isabelle une réelle admiration, voire plus.
Tous deux ne s'épargnent pas, s'engueulent, se cherchent, se réconcilient, puis se fâchent de nouveau.
Il est devenu aussi, au fil du temps, très proche de Nicolas, sur qui il veille avec beaucoup de tendresse, sans pour autant chercher à prendre la place de son père.

                                             GROS PLAN

Au gré des mutations d'Isabelle Florent et de ses hommes, la série, tout d'abord basée dans l'Yonne (1996-2000), s'est déplacée dans le Vaucluse (2001-2002) puis dans les Alpes-Maritimes (depuis 2003)..

Dans le premier épisode de la dixième saison, Isabelle Florent obtient le grade de lieutenant.

La fin du trente-septième épisode, L'Ange noir, diffusé le 13 mars 2008 sur TF1, laisse penser qu'Isabelle Florent est morte : son cœur s'arrête alors qu'elle est transportée à l'hôpital après avoir été gravement blessée. La série s'achève sur cet épisode, après que Corinne Touzet eut annoncé en mai 2007 son intention de quitter la série


envoyé par cordell_walker6. -

la réalisation : assez rythmée et parfois même, avec de l'humour.

les décors : beaucoup d'extérieurs et, parfois, dans des sites magnifiques.

le générique : classique, on l'on voit un gendarme soigner sa tenue de cérémonie jusqu'à découvrir qu'il s'agit d'une femme.

Posté par David James à 01:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES AVENTURES DE TOM SAWYER ET HUCKLEBERRY FINN

aventures

genre :

nombre d'épisodes : 13 (1 saison)

durée de l'épisode : 26 mn

date et lieu de naissance de la série :

En 1969 sur la première chaîne de l'ORTF

l'histoire : les facéties de deux jeunes garçons, les meileurs amis du monde, pour qui toutes les occasions sont bonnes pour faire l'école buissonnière et partir à la pêche ou à l'aventure à la recherche de trésors.

LES PERSONNAGES

TOM SAWYER (Roland Demongeot)

Elevé avec son frère Sid par sa tante, depuis la mort de ses parents; Tom est un garçon espiègle mais attachant. Mauvais élève, il trouve un quelconque intérêt à l'école lorsqu'il fait la connaissance de Becky Thatcher, une nouvelle élève. Mais c'est avant tout avec son ami Huck qu'il préfère s'amuser.

HUCKLEBERRRY FINN (Marc Di Napoli)

Huck pour les intimes, cet orphelin de mère a fui un père violent et alcolique pour vivre seul. Il ne va bien évidemment pas à l'école et vit de menus larcins et de la générosité de Tom pour se nourrir. il va souvent à la pêche avec lui et est prêt à le suivre pour faire les 400 coups.

BECKY THATCHER (Lucie Ocrain)

Fille de juge, Rebecca est une nouvelle élève qui ne laisse pas Tom indifférent. Elle ne participe pas à proprement parler à ses aventures, mais a une place à part dans l'existence du jeune garçon.

TANTE POLLY (Lina Carstens)

La tante de Tom et de Sid et la mère de Mary. Elle élève ses neveux comme ses fils, mais est agacée par les piteries de Tom. Même si Mary tente de le couvrir et Tom de s'en sortir par un mensonge, Sid n'hésite pas à cafter.

JOE L'INDIEN (Jacques Bilodeau)

Le méchant de l'histoire. Coupable d'un meurtre, dont seul Tom et Huck sont les témoins, il jure de se venger, mais connaîtra un funeste destin.

GROS PLAN


envoyé par Spectrevideo. -

Cette production française est une énième adaptation des romans de Mark Twain, et aussi l'une des meilleures. Dommage que Roland Demongeot et Marc Di Napoli soient un peu trop vieux d'un ou deux ans. Mais ce n'est déjà pas si mal.

On a revu Marc Di Napoli l'année d'après dans Que la bête meure de Claude Chabrol.

A noter une petite erreur sur le titre de la série où Huckleberry est ortographié Huchleberry.

la réalisation : vivante, grâce en partie à l'énergie des jeunes comédiens.

les décors : réussis. L'ouest américain est merveilleusement reconstitué en France.

le générique : la musique (signée Vladimir Cosma) est entraînante et le graphisme réussi. Un résumé des épisodes précédents nous remet dans l'ambiance.

Posté par David James à 01:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


SUEURS FROIDES

genre : policier

nombre d'épisodes : 18 (1 saison)

durée de l'épisode : 26 mn

date et lieu de naissance de la série :

le 6 février 1988 sur Canal Plus

l'histoire : Claude Chabrol (oui oui, lui-même) nous présente une anthologie de petites histoires policières caustiques tantôt hilarantes, tantôt terrifiantes.

LES PERSONNAGES

NOTRE HÔTE (Claude Chabrol)

Avec un certain cynisme mâtiné d'humour noir, ce personnage nous présente chaque épisode à la manière d'Alfred Hitchcock. Il ponctue chacune de ses interventions par "Bonjour chez vous ! ".

Claude Chabrol est un réalisateur de "La nouvelle vague". il débute sa carrière en 1959 et connaît une gande popularité depuis. C'est à lui que l'on doit le personnage de l'Inspecteur Lavardin, incarné par Jean Poiret.

GROS PLAN

Véritable vivier d'acteurs confirmés, Sueurs froides nous permet de retrouver Thierry Lhermitte, Véronique Genest, Guy Marchand, Zabou Breitman, Michel Galabru, Michel Piccoli, Arielle Dombasle parmi tant d'autres. Côté réalisateurs, on peut citer Hervé Palud, René Manzor, Pierre Jolivet, Josée Dayan au milieu d'une pléïade de cinéastes dont le policier n'est pas forcément le genre.

Après une première diffusion sur Canal Plus, la série a été diffusée avec un certain bonheur sur Antenne 2.

L'intégrale de Sueurs froides existe en DVD.

la réalisation : très diverse puisque confiée à plusieurs réalisateurs, mais on ne s'ennuit pas.

les décors : variés avec un bon équilibre entre les intérieurs et les extérieurs et quelques huis-clos particulièrement réussis.

le générique : aucun souvenir.

Posté par David James à 01:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UN GARS UNE FILLE



genre :
sitcom

nombre d'épisodes : 486 (5 saisons)

durée de l'épisode : 6 minutes + un épisode spécial de 26 minutes

date et lieu de naissance de la série :
le 11 octobre 1999 sur France 2

l'histoire : l'intimité au quotidien d'un jeune couple d'aujourd'hui.


LES PERSONNAGES

JEAN (Jean Dujardin)

C'est un mec cool malgré ses idées masculines très stéréotypées. Il aime les belles voitures, l'informatique, le sport et les copains. Pas romantique pour deux sous, il est parfois carrément macho. Il déteste les dîners conventionnels, l'intrusion dans son intimité et... sa belle-mère. Il adore taquiner sa moitié et sait faire preuve d'émotion et de sensibilité quand il le faut. Jean est secrétement jaloux, tendance infidèle, trop confiant et il ne veut jamais parler.

ALEXANDRA (Alexandra Lamy)

C'est une jeune femme d'aujourd'hui, émotive, pleine de charme et indépendante. Elle adore faire du shopping et sa bible, ce sont les magazines féminins, ceux qui lui conseillent d'essayer le yoga, un nouveau massage ou encore une nouvelle méthode pour faire l'amour. Coquine et tendre, elle exaspère bien souvent son compagnon. Alexandra est ouvertement jalouse (tendance suspicieuse), fidèle, peu sûre d'elle et veut toujours discuter.


GROS PLAN

Cette série raconte de manière humoristique la vie quotidienne d'un couple de trentenaires : Jean et Alexandra. Des situations des plus banales (au lit, dans le salon, dans la cuisine, au téléphone...) aux plus exceptionnelles (perdus sur une île déserte ou dans le Vercors, à Hong-Kong, à l'île Maurice, une séparation, un mariage...), la vie de Jean et d'Alexandra est loin d'être un long fleuve tranquille. La force de cette aventure se trouve dans le fait que les personnages tournent en ridicule tous les clichés de la vie de couple et les défauts des hommes et des femmes qui rendent la vie à deux aussi souvent chaotique : jalousie (comme le mémorable "Fais gaffe, j't'ai à l'oeil" d'Alex), arrogance ("C'est con une meuf", "J'fais ce que j'veux avec les meufs" par exemple), égoïsme ("j'suis bien, là, pourquoi tu viens m'déranger?"), cupidité,... Une véritable thérapie de couple, qui permet sans aucun doute de se rendre compte de l'absurdité des comportements face à l'autre.

Un gars une fille a passionné les foules. En effet, avec plus de 5 millions de fidèles chaque soir avant le journal de 20h00, les turpitudes de Jean et d'Alex ont provoqué un vrai raz-de-marée dans le paysage audiovisuel français.

La série ne s'est pas arrêtée à cause d'une érosion de l'audience, mais parce que les acteurs principaux étaient désireux d'explorer d'autres horizons et avaient peur qu'en continuant la série, le public se lasse de leurs aventures.

Après trois années passées à jouer le couple à l'écran, Alexandra Lamy et Jean Dujardin ont uni leurs destins dans la vie réelle à l'automne 2003, quittant leurs conjoints respectifs pour mener une vie de couple à la ville comme à la scène. Ils se défendent d'avoir été influencés par les personnages qu'ils incarnent, tout en admettant qu'une admiration professionnelle mutuelle dans le cadre de la série les a tout de même rapprochés.

Un gars, une fille est l'adaptation d'une série québécoise à succès dont les héros se prénomment Guy et Sylvie.


envoyé par minotauro69. -

la réalisation : statique, en un seul plan, mais qui s'adapte au point de vue de la situation.

les décors : contrairement aux autres sitcoms, celle-ci voyage et tourne en extérieurs.

le générique : concis et reconnaissable. Il explique le concept avec une accroche inédite à chaque épisode.


Et vous, que pensez-vous de Un gars, une fille ?


Posté par David James à 01:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SOUS LE SOLEIL


genre : comédie dramatique

nombre d'épisodes : 480 (14 saisons)

durée de l'épisode : 52 mn

date et lieu de naissance de la série :

le 13 mars 1996 sur TF1

l'histoire : A Saint-Tropez, les aventures sentimentales d'une poignée de jeunes d'une vingtaine d'années, entre drames, bonheurs et coups durs, liés par une indéfectible amitié. Et plus si affinités.


envoyé par lucile18

LES PERSONNAGES


LAURE OLIVIER (Bénédicte Delmas)

Brillant médecin, Laure est une jeune femme sérieuse, pragmatique et généreuse. Après bon nombre d'échecs sentimaux, elle vit seule avec Clara, sa fille adoptive, et Gabriel, qu'elle a eu avec Benjamin.


JESSICA (Tonya Kinzinger)

Gérante du St-Tropez, un bar-plage à la mode, cette jeune américaine est la meilleure amie de Laure. Le séduisante Jessica a du mal à avoir une relation durable avec un homme. Elle est la mère de Manon et a adopté un jeune garçon africain : Zacharie.


CAROLINE DRANCOURT (Adeline Blondiau)

Ex-chanteuse, Caroline se reconvertit en avocate. Elle élève seul son fils Tom, après la mort de Sam, son compagnon, assassiné par un fan déséquilibré. Elle disparaît tragiquement dans des circonstances étranges.


VALENTINE (Christine Lemler)

Psychologiquement instable, Valentine est une jeune femme prête à tout pour parvenir à ses fins. Sournoise, elle ne parviendra jamais à gagner la confiance totale de Laure et de Jessica. Son mariage avec Alain, dont elle a eu un fils,  sera une succession de ruptures et de réconciliations.


L

ALAIN (Stéphane Slima)

Il devait épouser Laure, mais celle-ci, amoureuse d'un autre, le quitte le jour de la cérémonie. Il connaîtra de nombreux déboires professionnels et sentimentaux avant de créer une entreprise d'organisation de mariages avec Valentine.

GROS PLAN

Tourné à Saint-Tropez, ce feuilleton est diffusé dans plus de 100 pays sous le nom Saint-Tropez. Il a également fait apparaître plusieurs acteurs et actrices tels que Rochelle Redfield, Mallaury Nataf, Manuela Lopez, Vanessa Wagner, Marie-Christine Adam, ainsi que beaucoup d'autres acteurs et de guest-stars : Manuel Gélin, Pierre Douglas, Thierry Beccaro, Bernard Montiel, Christian Morin...

Adeline Blondiau a débuté dans Les nouvelles filles d'à côté, David Brécourt et Sébastien Roch, dans  Hélène et les garçons.

À la rentrée 2007, TF1 annonçait qu'elle stoppait la production du feuilleton dès que les tournages en cours seraient achevés. La réserve d'épisodes aurait ravi encore les fans jusqu'en juin 2008. La ville de St-Tropez, dont l'économie dépend en partie du feuilleton, ainsi que les fans, avaient très mal accueilli la nouvelle, après plus de onze ans de diffusion. L'expression de leur mécontentement a cependant payé car le feuilleton a finalement été renouvelé par TF1 pour seize ultimes épisodes.

la réalisation : vivante. Action, rebondissements et émotion sont au rendez-vous.

les décors : souvent les mêmes. A savoir plages de rêve, villas sublimes... et Saint-Tropez, bien sûr.

le générique : culte, interprété par Avy Marciano.



Posté par David James à 01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'ILE AUX ENFANTS

genre : divertissement

nombre d'épisodes : 968 (9 saisons)

durée de l'épisode : 20 mn

date et lieu de naissance de la série :

le 16 septembre 1974 sur la troisième chaîne de l'ORTF

l'histoire : la vie paisible, sur l'Ile aux enfants, de Casimir et ses amis.

LES PERSONNAGES

CASIMIR (Yves Brunier)

Jeune dinosaure orange, grand (1m90), gros (mais il ne faut pas lui dire), Casimir est drôle et très farceur.Vif d'esprit et spontané, c'est un être généreux qui revendique le droit de faire des erreurs ou des bêtises. Son "Ouais, et alors ?" est mémorable. il est par ailleurs très gourmand, en particulier de gloubi-boulga.

FrançoisFRANCOIS (Patrick Bricard)

François est marchand de ballons. Il s'occupe également d'organiser des activités pour les enfants et de leur faire découvrir de nouvelles choses.

JulieJULIE (Eliane Gauthier)

Cette jeune femme gentille, attentionnée, serviable, joyeuse et sérieuse est responsable du petit kiosque de l'île, où elle vend bonbons et jouets. Elle se comporte en grande soeur avec les enfants et aussi avec Casimir.

Monsieur Du SnobMONSIEUR DU SNOB (Jean-Louis Terrangle)

Fulbert Anselme est un aristocrate artiste. Très snob et beau parleur, il souffre d'un léger complexe de supériorité. Monsieur Du Snob, qui n'hésite pas à traiter Casimir de "gros balourd", est plus loufoque que méchant.

LéonardLEONARD (Boris Scheigam)

Roublard et rusé, ce renard a débarqué sur l'île après avoir fait le pari de creuser le plus long tunnel du monde. Il débarque ainsi chez Casimir, au fond d'une malle en osier dont il ne sortira jamais (sauf quand il se promène dans l'île à bord de sa petite voiture rouge).

HIPPOLYTHE (Gérard Carmoin)

Le cousin de Casimir, tout vert. Il est plus naïf, plus lent d'esprit et c'est un grand gaffeur maladroit.

GROS PLAN

En 1974, Jean-Louis Guillaud, président de la troisième chaîne de l'ORTF confie à Christophe Izard l'adaptation pour la France de l'émission américaine Sesame Street pour la rentrée 1974. L'émission doit durer 20 minutes. Disposant de 13 minutes de Sesame Street et d'un documentaire animalier de 4 minutes, Christophe Izard doit trouver une idée pour combler les 4 minutes restantes. Entouré d'une équipe de quelques personnes, dont Yves Brunier, il crée l'Ile aux enfants et le personnage de Casimir.

A partir de la rentrée 1976, l'Ile aux enfants ne reprend plus les séquences de Sésame Street mais est composée à 100% de productions françaises pour former un programme complet de 20 minutes. Pour mémoire citons La linéa, La noiraude, ou encore Gribouille.

Face au succès de Récré A2 dès 1979 sur la chaîne concurrente, l'audience de l'émission s'érode et Christophe Izard met alors fin à l'aventure en créant le Village dans les nuages en septembre 1982, reprenant une partie des comédiens de l'Île aux enfants.

En 1992, lors d'une émission de la Grande Famille sur Canal+ consacrée aux souvenirs d'enfance des jeunes adultes et dont Casimir (Yves Brunier) était l'invité, Jean-Luc Delarue lança un appel au retour du monstre gentil sur les écrans français. L'appel fut entendu puisque l'année suivante, les meilleurs épisodes furent rediffusés sur Canal J, puis fin 2002 - début 2003, une centaine d'épisodes furent rediffusés sur France 5 dans Bonsoir les zouzous.

la réalisation : un peu dans le style sitcom.

les décors : pas très variés, mais colorés.

le générique : culte, interprété par Anne Germain. Par ailleurs, chaque personnage a sa chanson.


Et vous, que pensez-vous de L'île aux enfants ?



envoyé par lesamaritain73

Posté par David James à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SEBASTIEN PARMI LES HOMMES

genre : drame

nombre d'épisodes : 13 (1 saison)

durée de l'épisode : 26 mn

date et lieu de naissance de la série :

en février 1968 sur la première chaîne de l'ORTF

l'histoire : Sébastien quitte les montagnes pour partir à la rencontre de son père, éleveur et entraîneur de chevaux de courses.

LES PERSONNAGES

SEBASTIEN (Mehdi El Glaoui)

9 ans. Rattrapé par son passé, Sébastien découvre l'identité de sa mère, une gitane, et de son père. A sa demande, il le rejoint dans ses haras. Mais les débuts de cette nouvelle vie sont difficiles.

PIERRE MARECHAL (Claude Giraud)

Le père de Sébastien. Pierre Maréchal n'est pas un bon père et il rend son fils responsable de sa rupture avec Sylvia, sa fiancée. C'est en apprenant l'existence de Sébastien qu'elle décide de rompre.

Claude Giraud est le partenaire de Louis de Funès dans "Les aventures de Rabbi Jacob".

BELLE

La chienne n'est pas la bienvenue chez le père de son jeune maître car elle aboie après les chevaux et les effraie.

GROS PLAN

Toujours réalisé par Cécile Aubry, Sébastien parmi les hommes et plus centré sur le petit garçon. On y révèle son passé et également son identité. C'est toujours Mehdi qui incarne Sébastien et c'est un réel plaisir de le voir grandir.

Cette suite de Belle et Sébastien est cette fois-ci tournée en couleurs et les personnages de Jean et d'Angelina sont partis au Canada.

la réalisation : un peu plus d'action, mais ça reste léger.

les décors : toujours en décors naturels.

le générique : toujours une belle chanson, mais aucune certitude sur l'identité de son interprète.


envoyé par Kichlo

Posté par David James à 01:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]